Jamais une photo n’abolira le hasard.

Auteur : Lise Lemerle

burroughs

Exposition Beat Generation, au centre Pompidou. Quelques photos prises par Allan Ginsberg. Parmi elles, celle présentée ci-dessus. Au bas de la photo, la note, écrite par Ginsberg, se termine sur ces mots – Ici l’aile Égyptienne. William Burroughs et un frère Sphinx, Automne 1953 Manhattan.

Un frère Sphinx. On sourit. On regarde la photo de plus près. Oui, il y a quelque chose du Sphinx  dans la pause frontale de Burroughs. Son air impassible. Son regard droit, le nez, la bouche qui sourit sans sourire. Les mains un peu trop grandes, au repos dans les poches du veston.

Mais non, la ressemblance ne s’arrête pas là…. On a le sentiment qu’il y a quelque chose en plus. Qui nous échappe. Ahah ! Trouvé ! Le col du veston est la réplique exacte du motif géométrique formé par la coiffe du Sphinx. Et l’on voit ce que Ginsberg avait peut-être vu -qui sait ?

burroughs_2

REMARQUE : l’exposition Beat Generation était visible au Centre Pompidou du 22/06/16 au 03/10/16.

 

PAGE D’ACCUEIL

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s